Editorial de Juillet 2014

La Grande-Guerre des musiciens d’ordonnance.

L’année 2014 marquera le début des commémorations du « Centenaire de la Première Guerre mondiale » qui durera quatre ans, jusqu’au 11 novembre 2018. Pour marquer cet évènement historique majeur dans le monde en général et notre pays plus particulièrement, un programme musical commémoratif a été préparé et mis en place par les Tambours de Haute-Alsace. Ce programme joué par des musiciens rompus au cérémonial militaire d’antan, porte sur l’interprétation soignée des batteries et sonneries d’ordonnance en vigueur lors de la première guerre mondiale, agrémenté de morceaux musicaux du début du siècle: ce programme Centenaire sera présenté au public dans l’uniforme de musicien « Bleu horizon » que portaient nos aïeux.

nos aieux tambours

Dimanche 29 juin 2014, les Tambours de Haute Alsace ont donc choisi le petit village d’Uffholtz et son abri mémoire 1914-18, situé au pied du trop célèbre champ de bataille du Vieil Armand (appelé aussi Hartmannswillerkopf), pour inaugurer leurs nouvelles tenues. La réalisation de cet uniforme historiquement sobre – mais bien présent dans la mémoire collective – retient pour seul objectif de rendre hommage à nos aïeux en participant musicalement aux commémorations du Centenaire de la Grande-Guerre, en France comme à l’étranger.

cp clairon  cp tambour

L’Alsace, terre de musique au cœur de la Grande-Guerre.

poilus tambours uffholtz

 

Aussi, nous souhaitions ici remercier nos partenaires qui une nouvelle fois, ont répondu présent sur ce projet dédié à nos aïeux:

hkv claironhkv tambour- Monsieur le Maire d’Uffholtz et son Conseil.
- Monsieur le Maire de Cernay et son Conseil.
- Monsieur le Président du Conseil Général du Haut-Rhin.
- Monsieur Pierre VOGT conseiller général.
- Monsieur le directeur du Crédit Mutuel du Vieil Armand.
- Monsieur le directeur du Crédit Mutuel, district de Mulhouse.

       musique 14-18 commemoration poilus

tambours alsace commemoration grande guerre

credit mutuel

Nos remerciements à Christine de l’atelier de couture FEE TAMODE
pour sa disponibilité, son écoute et l’excellence de ses services pour la confection soignée de nos nouvelles tenues répondant aux ordonnances de l’époque 1915-1918.

fee tamode

Le mot de Mai – Juin 2014

Cher lecteur, (pourrait dire le cd que je veux écouter !)

poilu_commemoration_vieil_armand_tambour_2014_05campagne2Nous en sommes à la 94e édition de notre gazette et pour la première fois, nous avons participé à une commémoration de la Grande-Guerre en tenue bleu-horizon. Cette cérémonie, modeste et bénévole, se passa au Vieil-Armand et fera l’objet d’un article et d’une planche photo dans les présentes pages.
Une petite cérémonie très appréciée qui surprit plus d’un. Nous n’étions que six sur les rangs mais cela suffisait à en imposer dans un pays où trop souvent, trop de fois, j’ai vu que l’on préféra se contenter de mettre un cd dans une boîte lors de commémorations officielles ou de remise de médailles. Donc, la bande des six impressionnât en bande molletière et nos couturières thannoises s’activent comme elles peuvent à fournir le reste de nos commandes de façon à habiller le reste de la troupe.
En attendant, après l’Hartmannswillerkopf, il y a eu Brienne-le-Château où se déroula le bicentenaire de la bataille. Puis, vint Monaco qui eut la bonne idée de nous inviter pour une énième fois. Nous avons jouis de la douceur de vivre et du soleil de la Champagne et du clinquant tapageur et de celui de la Méditerranée.
Dans l’ambiance feutrée monégasque et un peu hors du temps nous profitâmes quelques heures des Rolls-Royce, des Bugatti Veyron, des Lamborghini, et autres Twingo à un ou deux millions d’euros. Bon, ce n’est pas notre réalité. C’est vrai. Mais cela ne fait pas de mal aux yeux de voir de jolies choses quand même.
En fait, ça ne changeait rien pour nous. Nous, nous retrouvions comme à chaque fois dans notre grand car rouge, celui de l’équipe de France des Grognards, comme j’aime à le nommer et que nous remplissons de nos fous-rire, de nos bons mots mais parfois aussi de nos coups de gueule lorsque nous sommes bien fatigués. Heureusement, cela ne dure jamais. Et puis, il y en a toujours un pour sortir une plaisanterie bien graveleuse, bien grasse, ramassée dans un égout ou une poubelle, pour remettre tout le monde au diapason de la bonne humeur. Ca ce passe comme-ça chez Mc-Gérard !

Campagne

Aubade à Monaco

Aubade et haie d’honneur le 04 juin 2014 à Monaco pour les cérémonies organisées par ERNST & YOUNG

tambour_monaco_2014_bgha_01  tambour_monaco_2014_bgha_02 tambour_monaco_2014_bgha_04

tambour_monaco_2014_bgha_05  tambour_monaco_2014_bgha_03

 

Le mot de Mars – Avril 2014

Chers lecteurs, (comme dirait Jodie Foster alias Agent Clarice Starling du FBI en s’adressant à Hannibal.)

campagne2La métamorphose des grognards se poursuit. Les partitions se complètent et se répètent. Les uniformes bleu-horizon sortent du néant les uns après les autres. Les cuirs sont commandés et commencent fleurir ça et là dans notre salle de répétition. Les grognards ont opté pour le képi polo quant à moi, je porterai un képi plus emblématique, un képi en peau de locomotive puisque j’ai opté pour le casque Adrian.
tenue poilu BGHA_1Et c’est notre tambour-major qui étrenne la première tenue. Quel changement ! Quelle nouveauté ! Mais ce n’est pas la fin des Grognards lesquels demeurent. A la différence du train, « la gare demeure mais ne se rend pas. »

Nous voulions seulement ajouter une corde supplémentaire à notre arc. Une corde, que dis-je, une corde. C’est un peu court en somme ! On peut dire…Oh Gérard ! Bien des choses en somme. En variant le ton, par exemple, tenez ! : Agressif : « Moi, Monsieur, si j’avais une tenue, il faudrait sur-le-champ que je l’enfilasse ! » Amical : « Mais ce tissu bleuté, tient-il la crasse ! » Descriptif : « C’est un choc ! …C’est si chic ! …Il y a une cape ? Que dis-je, une cape ? C’est une pèlerine ! » Curieux : « Cela protège des angines ? Des collutoires, Monsieur, ou quelques autres bobos ? » Gracieux : « Aimez-vous à ce point les chapeaux que paternellement vous vous préoccupâtes de prendre cet accessoire à poser sur vos nattes ? » Truculent : « Ça, Monsieur, lorsque vous jouez, la chaleur du poignet vous sort-elle du nez sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? » Prévenant : « Gardez-vous, votre tête entraînée par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! » Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol de peur que sa couleur au soleil ne se fane ! » Respectueux : « Souffrez, Monsieur, qu’on vous salue, c’est là ce qui s’appelle le souvenir du Poilu. » Campagnard : « Hé vé, l’troupier. Queuqu’tout flambant pou tambouriner d’main ! » Militaire : « Gard’vous, conscrits ! »
Voilà ce qu’à peu près nous pourrions dire si nous étions un peu plus soutenus par nos autorités. Mais de « Poilu » certains n’ont que le derrière et si notre entreprise ne commémore pas le centenaire, je me demande bien ce qu’il faut encore faire pour pouvoir faire savoir que nous avons un savoir-faire.

Campagne

Rencontres Napoléoniennes

Brienne-le-Château, le 17 et 18 mai 2014

 affiche rencontres napoleonniennes
Brienne s’apprête à revivre prochainement l’incroyable épopée napoléonienne !

Première bataille de la Campagne de France de 1814, Brienne-le-Château s’emploie à célébrer ce bicentenaire par l’organisation d’un véritable événement : Les Rencontres Napoléoniennes, les 17 & 18 mai 2014.

Moment fort du calendrier des solennités régionales, c’est un spectacle grandiose que l’organisation entend offrir au public avec plus de 500 reconstitueurs français et étrangers, de nombreuses animations, expositions et un grand feu d’artifice le samedi soir.

Accès entièrement gratuit !

Découvrez le programme de ces journées en cliquant sur l’affiche.

La Batterie des Grognards de Haute Alsace fera résonner ces tambours et grosse caisses lors de ce Week-end.

Voir nos photos de cet événements

Première cérémonie de mémoire du Centenaire de la Grande-Guerre.

Voici les premières photos de notre groupe dans son nouvel uniforme de musicien bleu horizon. Ces photos ont été prises lors d’une commémoration franco-allemande sur le site du Vieil Armand (l’Hartmannswillerkopf) ou six d’entre nous (sur les quinze à venir), se sont rendu bénévolement le dimanche 11 mai, afin d’honorer musicalement nos aïeux aux côtés des anciens combattants, des élèves et de leurs accompagnateurs français et allemands. Après avoir joué les sonneries règlementaires, une aubade musicale reprenant les batteries en vigueur lors de ce conflit mondial a été offerte aux spectateurs venus en nombre dans cette nécropole nationale. Malheureusement, malgré un travail collectif important sur le thème du Centenaire, un investissement musical et uniformologique élevé et coûteux devant servir au plus grand nombre lors des commémorations nationales et internationales à venir ; lors d’interventions en milieu scolaire aussi, notre dossier de labellisation « Centenaire » n’a pas été, pour le moment, retenu par l’autorité départementale au motif que celui ci ne présenterait pas un caractère historique suffisant… (caractère historique que les membres de la commission départementale du centenaire avaient pourtant souligné et approuvé…) Quand on connait le nombre de Tambours et de Clairons et au delà, le nombre de musiciens qui ont perdu la vie lors de la Grande-Guerre, et la capacité actuelle inexistante de reprendre et jouer le répertoire musical de l’époque que notre groupe affiche  ici en Alsace, on se dit que des fois, un travail de fond honnête et discret est souvent mal récompensé. A cœurs vaillants rien d’impossible: à quinze musiciens bénévoles rompus de longue date aux règles du cérémonial militaire, revêtus du bleu horizon de nos aïeux, nous parcourrons tout au long des cinq prochaines années les lieux de mémoire français et européens, pour y faire résonner nos instruments naturels lors des commémorations et concerts publics. On se contentera alors de la reconnaissance des organisateurs, des élus et des anciens combattants. De celle des équipes pédagogiques et des élèves des établissements scolaires, des spectateurs et de nos nombreux soutiens que nous remercions et surtout, de la reconnaissance des croix qui resteront muettes.

bgha-poilus_hkw_11mai_04

bgha-poilus_hkw_11mai_01

  bgha-poilus_hkw_11mai_03   bgha-poilus_hkw_11mai_02

Voir plus de photos et les article de journaux publiés dans l’Alsace

Le mot de Janvier et Février 2014

BONNE ANNEE 2014 A TOUS

« 2103 est mort ! Vive 2014 ! »

campagne2Bien chers lecteurs, tout d’abord, tous mes vœux accompagnent cette première page de notre gazette n° 92 et que cette année nouvelle vous apporte tout ce que vous souhaitez et que tous les bonheurs vous accompagnent au quotidien pour les 365 jours qui sont à venir.
Les fêtes se sont tues et restent au fond de nos mémoires un peu obscures, des jours de plaisir et de petit bonheur dans leur solennité familiale apparente que donnent les tables parées et chargées de fleurs et ou de décorations.
En ce qui concerne les grognards de Haute-Alsace, 2013 a été riche comme d’habitude et 2014 promet d’être plus calme.
Par Hermès, le dieu des sacs-à main, Gérard a été ré-élu brillamment lors de la dernière assemblée générale et ce sera derrière lui que nous l’aiderons dans sa tâche et que nous réglerons nos pas.
A côté de nos manifestations traditionnelles à venir, un grand projet a été adopté par la majorité des grognards qui consiste à s’ouvrir musicalement sur les prochaines commémorations du souvenir de la Grande Guerre qui frappa naguère si violemment notre Alsace bien-aimée et meurtrit notre sol.
Pour ce faire, les grognards de Haute-Alsace s’emploieront à se transformer en « Poilus » et s’activeront d’ores et déjà à parfaire leur répertoire lequel viendra en complément de celui déjà acquis.

Lire la suite de l’article

Voir la gazette n°92

Voir le sommaire de la gazette n°92

Notre nouvelle cuvée

Etiquette cremant

Une « cuvée historique » de notre Crémant d’Alsace est en cours d’élaboration: affaire à suivre…

Notre projet musique « Centenaire »

Notre projet musical « Centenaire » avance plutôt bien !

tenue poilu BGHA_1Dans le cadre de l’avancement de notre projet de commémorer musicalement le Centenaire de la Grande-Guerre, les Tambours de Haute-Alsace, après en avoir délibéré, ont remis la confection de leur nouvel uniforme à un atelier de couture haut-rhinois avec lequel nous travaillons depuis plusieurs années.

La conception initiale de cet uniforme de musicien « bleu horizon » de type 1915, à fait l’objet de longues recherches au sein de l’association et ce, dans l’esprit de conformité historique qui anime les grognards de Haute-Alsace. Afin d’aboutir à un résultat fidèle aux tenues d’époque 1917 – 1918, ont été acquis et rassemblés en préalable, des documents papiers, de nombreux ouvrages historiques, des revues spécialisées WW1, une vaste collection de photos d’époque, plusieurs K7 et DVD documentaires sur le thème du premier conflit mondial. Des associations de reconstitution, des sites internet et des forums sur le thème de la Grande-Guerre ont été consulté et de nombreuses réponses y ont été trouvées, tant la documentation en ligne est volumineuse et très précise.

En parallèles à toutes ces recherches documentaires et uniformologiques, des visites préalables ont été faites au cours des dernières années dans les musées régionaux et nationaux. Nous avons pu y questionner les conservateurs et Maîtres ouvriers, sur tous les détails des uniforme observés sur place, dans de nombreux musées, forts et citadelles, en France comme à l’étranger. La coupe des effets vestimentaires et leur évolution tout au long de la guerre ; la nature des tissus employés et le choix du drap de laine plus particulièrement ; le choix et la confection des attributs de grade, de spécialité, d’ancienneté, de blessures ; les boutonnages, la mercerie d’époque, les coiffures et les équipements cuir etc…

centenaire bgha_1Le résultat de notre travail est, selon les antiquaires, les passionnés et les spécialistes du genre, proche de ce qu’il était à l’époque. Ce n’est donc pas sans fierté que notre groupe se produira sur les lieux de mémoire, tout au long des 5 prochaines années, au son des batteries et sonneries d’ordonnance en vigueur lors de la 1ère guerre mondiale. Des morceaux que nous peaufinons au cours des répétitions hebdomadaires, sous la direction de José pressé de réunir (auprès de ses sources faisant référence dans le milieu musical) et de nous inculquer aussi, toutes les partitions oubliées : celles qui animèrent les cantonnements et firent marcher jusqu’au front nos aïeux.

Dans l’uniforme « bleu horizon » des poilus, un beau programme documenté et commenté sera offert au public à l’issue des cérémonies commémoratives. Nos auditeurs d’un jour pourront alors se plonger dans le souvenir de ce qu’a été la vie quotidienne lors de la Grande-Guerre. Sur ce thème d’actualité, nos interventions scolaires seront poursuivies comme dans le passé.

 

Châlons le 25 janvier 2014

Célébrations du bicentenaire de la” Campagne de France” de 1814,

suivi de nombreuses manifestations dans la région.

bgha bicentenaire chalon 25-01-14-a1Entre janvier et avril 1814, la Champagne et la Brie ont été le théâtre des dernières victoires de Napoléon Ier. Au soir du 25 janvier 1814, le préfet de la Marne, Bourgeois de Jessaint et le Maire de Châlons, Delfraisse, reçoivent Napoléon Ier à l’Hôtel de la Préfecture.

La Ville de Châlons accueille le siège du quartier général de l’Empereur Napoléon Ier qui réunit son état-major : le Major général Berthier, le Maréchal Oudinot et le Maréchal Kellermann pour établir un plan pour stopper la marche des Coalisés (armée austro-russo-prussienne) sur Paris.

Pour commémorer ce passage historique, un programme de festivités est proposé par la Ville, en partenariat avec l’Association de commémoration de la Campagne de France de 1814.

Déambulation de batteries-fanfares en tenue d’époque

de 15 h à 16 h 30 : la musique des anciens du 18e R.T. d’Épinal « Les Grognards »,la Tête de colonne du 1er régiment de Grenadiers à pied de la Garde impériale de Dijon et la Batterie des Grognards de Haute-Alsace. Départ de la cathédrale, descente de la rue de Marne et arrivée Place Foch pour une aubade.

Conférence de Jacques-Olivier Boudon, professeur à Paris IV Sorbonne, spécialiste du 1er Empire, à 17 h, à l’Hôtel de Ville. Entrée libre. Dédicaces de son livre consacré à la Campagne de France 1814.

Dévoilement de la plaque commémorative du passage de Napoléon Ier à 18 h 30, cours d’Ormesson, côté Préfecture

Concert au cirque municipal à 20 h de la Tête de colonne du 1er régiment de Grenadiers à pied de la Garde impériale de Dijon et de la Musique des anciens du 18e R.T. d’Épinal « Les Grognards »

 Article tiré du site : www.letourismeaparis.fr/le-bicentenaire-de-la-campagne-de-france-de-181…

 

Voir notre album de cette journée

 

Commémorations 1914-1918.

tambours bgha commemoration 14-18Chers lecteurs.

C’est en cette belle journée du 1er janvier de la nouvelle année 2014, que les grognards de Haute-Alsace vous présentent leurs meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous-même et vos familles.

La nouvelle année qui s’annonce sera aussi la première du Centenaire de la Grande-Guerre 14-18.

Réunis en assemblée générale fin novembre, les grognards on retenu pour projet de commémorer musicalement la 1ère guerre mondiale. Ils ont décidé de rendre hommage aux millions de victimes. De se souvenir du sacrifice de leurs aïeux dont les noms sont inscrits sur les monuments aux morts des 36 000 communes de France.

Notre projet prendra forme en Alsace, à Uffholtz, au pied du Vieil-Armand (Hartmannswillerkopf), lieu de sinistre mémoire avec ses 25000 victimes situé non loin du cimetière militaire de Cernay (3700 sépultures).

Dans les mois qui viennent,  nous complèterons notre programme musical et uniformologique d’un volet « Grande-Guerre » qui viendra s’interposer entre le « 1er Empire » et le « Contemporain » que nous poursuivrons comme par le passé.

Après 23 ans d’existence, notre devise « Musique, Traditions et Prestige » demeure intacte et le souvenir de nos anciens, illustré par la mise en lumière et l’exécution soignée des batteries du 20e siècle, reste au centre de nos activités musicales et uniformologiques.

Alors bonne année 2014 à tous et bon « Centenaire de la Grande-Guerre » aussi : ne les oublions pas…

« Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. »  Maréchal FOCH

Le comité.

 

Voeux 2014

voeux tambours bgha 2014

Ouverture des fenêtres de l’avent 2013 à Uffholtz

Participation de la Batterie des Grognards de Hautes-Alsace pour la 1er des fenêtres de la saisson 2013.

tambours bgha 01-12-13 uffholtz 01   tambours bgha 01-12-13 uffholtz 02

Voir le site des 24 fenêtres

Souvenir de Porrentruy

Souvenir du grand rendez-vous de l’automne en Ajoie. Le marché de la Saint-Martin à Porrentruy, en Suisse, où les grognards ont participé aux festivités de cette nouvelle édition. Ce fut l’occasion de rejouer avec  nos amis des Pipes and Drums du Jura.

bgha_17-11-13_porrentruy_a bgha_17-11-13_porrentruy_b

Le mot de Novembre et Décembre 2013

Bien chers lecteurs,

 campagne2L’automne se termine et bientôt, avec lui l’année 2013. Avez-vous remarqué la magnifique photo ci-dessus ? Nous la devons à Christophe, notre tambour-clairon-photographe-assesseur officiel. Moi, franchement, je la trouve sincèrement ex-tra-or-di-naire, sublime, et je pèse mes mots. Le sujet est particulièrement photogénique. Il se dégage un je ne sais quoi de mystère de ce bel Adonis. « Non, Eric, pas de munster ! De mystère ! »

Le secrétaire à plume est sorti tout droit de l’iconographie mythologique « grognardesque », une véritable créature thérianthrope, mi-homme, mi-bête, parfois tout à fait homme, souvent tout à fait bête. On se demande à qui notre philosophe à temps partiel écrit, assis sur son banc immaculé devant ce qui semble être une muraille de verdure porphyrique. Le visage marmoréen, grave et buriné, façonné par des années de rudes campagnes, dans le froid ou la chaleur, assis au fond du car pullman à Serge.

 Lire la suite de l’article.

Voir la gazette 91

Voir le sommaire de la gazette 91

Uffholtz 11 Novembre 2013

bgha_11-11-13_uffholtz_01     bgha_11-11-13_uffholtz_03 bgha_11-11-13_uffholtz_06     bgha_11-11-13_uffholtz_09

Participation d’une délégation de la Batterie de Grognards de Haute Alsace à la commémoration du 11 novembre à Uffholtz

Concert Bassenge

bassenge 2013Bassenge le 9 & 10 novembre 2013

Dans le cadre de l’exposition « La Vallée du Geer de la Révolution à Napoléon », la Batterie des Grognards de Haute-Alsace a fait résonner ses tambours tout au long du week-end. Samedi 9 novembre 2013, ils étaient sous le grand chapiteau dès 20h. Dimanche, ils ont animé la messe de Bassenge (BE) à partir de 10h30 et ont offert un concert apéritif à partir de 11h30 dans la salle.

 

 

 

http://www.expo2013.centrecultureldebassenge.be/

 

 

http://users.skynet.be/ym04/bassenge_2013.htm

 

 

bgha_9-11-13_bassenge_a bgha_9-11-13_bassenge_b bgha_9-11-13_bassenge_c bgha_9-11-13_bassenge_d bgha_9-11-13_bassenge_e bgha_9-11-13_bassenge_f

Sortie en famille

bgha 191013 sortie famille_01

Samedi 19 octobre 2013, la batterie des grognards de Haute-Alsace organisait sa sortie familiale annuelle avec dans le programme concocté par Gérard et Bertrand, une belle visite de la cathédrale de Strasbourg.

bgha 191013 sortie famille_a bgha 191013 sortie famille_b

bgha 191013 sortie famille_dUne agréable promenade ensoleillée en bateau mouches sur les canaux de la petite France. Un magnifique déjeuner au restaurant gastronomique du « Soldat de l’an II » à Phalsbourg ou rien ne manquait dans nos assiettes comme dans nos verres: un grand moment de convivialité réhaussé par un accueil, une cuisine fine et raffinée et un service digne des plus grands restaurateurs ! Merci à Monsieur Georges Victor Schmitt et à toute son équipe du restaurant étoilé du  » Soldat de l’an II « 

S’en suivie une belle visite guidée et bien commentée du musée d’histoire militaire situé dans l’hôtel de ville de Phalsbourg, avant un retour en autocar Transdev Véolia, en compagnie de notre conducteur préféré et de son amie aux petits soins pour nous, et que nous remercions. Tout ceci s’acheva par un dîner dans le très joli village de Riquewihr pour finir comme prévu et de longue date, la soirée ensemble. 

bgha 191013 sortie famille_41   bgha 191013 sortie famille_44

bgha 191013 sortie famille_eMalheureusement pour nous, le couac imprévisible était au RDV car tout s’est mal déroulé au restaurant dit : « Le Grognard ». Notre réservation de table pour 27 personnes « oubliée » par les gérantes de cette auberge de Riquewihr, malgré trois mails de réservation et un appel téléphonique de confirmation… Un service pour le moins chaotique et improvisé durant plus de trois heures devenues interminables, faute de personnel en salle pour assurer le service… trois heures d’attente au cours desquelles nous fûmes servis 5 par 5 mais à 20 minutes d’intervalles… Un piètre résultat (un plat une boisson en trois heures d’attente), pour s’entendre dire à la caisse que nous serions des « clients difficiles ! » Quel humour des gérants car arrivés à 19h15 précises, notre groupe a dû abandonner l’épreuve du dîner vers 22h20, avant le fromage, le dessert et le café inaccessibles dans le temps qui nous était imparti : vu la route qu’il nous restait à faire pour rejoindre nos domiciles respectifs en Alsace, Lorraine et Franche Comté, on a connu des clients irrités pour moins que ça lors du passage en caisse…

Bref, c’est juste une « erreur de casting » de notre part, le choix de ce restau de Riquewihr, et on ne nous y reprendra plus de faire confiance à des restaurateurs qui négligent leur clientèle (en utilisant d’ailleurs et avec surprise notre photo de groupe prise le 13 juillet pour illustrer avantageusement leur page fb !)

Néanmoins, en résumé de cette sortie familiale, un grand merci à Bertrand (qui largement contrarié de la situation n’a rien pu avaler de la soirée), et merci à Gérard notre président pour le travail et les soucis d’organisation de cette belle journée.

Quoi qu’il en soit, les grognards en ont vu d’autres et relativisent leurs vicissitudes: ils ne gardent en mémoire que les meilleurs moments et ils ont été de loin, les plus nombreux ce samedi ! Merci à vous deux !

bgha 191013 sortie famille_c

Photo de groupe prise devant l’excellent restaurant « le Soldat de l’an II » à Phalsbourg.

Le mot de Septembre et Octobre 2013

 

 

Bien chers lecteurs,

 

ligny 1-6-13_21L’été se termine et bientôt nous allons rallumer nos chaudières pour entamer la saison froide, d’octobre à mai maintenant. Il conviendrait, lors de la prochaine assemblée générale, de mettre à l’ordre du jour l’achat de manteaux. Ce serait mieux que de se promener par –5° en petite tenue d’été de grognard, j’entends.

Comme des marmottes, les grognards sont sortis de leur torpeur hivernale en juin, pour s’affairer comme des fous durant les quelques semaines de beau temps.

La seule différence entre nous et les marmottes ou les écureuils, c’est que les grognards se remplissent les bajoues de notes de musique et pas de noisettes. Sauf peut-être Philippe que l’on surnomme «l’aspirateur» dans les restaurants. Lui seul est capable de délocaliser la conversation au fond d’une assiette et de parler à la faïence. Notre ami Philippe ignore que «gueule» signifie «rouge» en héraldique sauf lorsqu’il parle de la sauce tomate qu’il convoite. Mais nous, nous l’apprécions ainsi et nous avons appris à éviter de lui passer du pain à table avec les doigts. Il faut le lui jeter si on veut éviter la morsure. On dit même, qu’un jour, il a mangé le ver solitaire qu’il avait attrapé tout petit. Mais ça, c’est une autre histoire…

Pour changer de sujet, espérons que l’automne nous gratifie encore quelque peu de chaleur parce que cette année, nous n’en avons pas eu bézef de ce côté. C’est le moins que l’on puisse dire.

Les grognards n’étant pas encore assez gras, ils vont donc s’affairer quelque peu avant d’entamer leur prochaine hibernation 2013/2014

 Lire la suite

Voir la gazette

 

Open Air Uffholtz 29 juin

bache open air 2013tambours 29-06-2013 uffholtz_01tambours 29-06-2013 uffholtz_02

Le 29 juin s’est déroulé à Uffholtz un concert Open-air. Des mois de travail virent leur aboutissement durant quelques heures d’une petite soirée. Mais quelle soirée ! Tout avait été organisé aux petits oignons : l’espace public, la restauration, la publicité, les subsistances des musiciens, la scène et bien sûr le concert en lui-même.

29 juin au matin. Après un mois de juin qui n’avait rien à envier au mois de mai. Il pleuvait des cordes, à seau, des hallebardes, des chats et des chiens. Tant et si bien qu’à treize heures, je m’enquis auprès de notre trésorier des conditions météos qui régnaient au-dessus d’Uffholtz. C’est normal puisque, étant notre financier, c’est lui qui fait la pluie et le beau temps. Stéphane me rassura en ce qu’il s’était arrêté de pleuvoir depuis une heure au-dessus de Mulhouse.

   tambours 29-06-2013 uffholtz_04 tambours 29-06-2013 uffholtz_03

Rassuré, je pris ma « chariotte ferrée avec point de bœufs pour tirer » et je descendis dans le Haut-Rhin où effectivement, je trouvais les grognards en pleine répétition déjà en compagnie des musiciens du 1er régiment de tirailleurs d’Epinal. Tout autour de nous, s’affairaient déjà les bénévoles de l’AGSEU et du foyer Saint Erasme. Toutes ces petites mains qui feront, si le temps se maintient, que tout irait bien et la soirée promettait d’être réussie. Nous n’attendions plus que les « pipes », les cors de la Haute-Thur et surtout le public.

tambours 29-06-2013 uffholtz_05Lorsque tout le monde fut réuni, chacun s’affaira à sa répétition selon un calendrier prévu à cet effet. Vers 16 heures 30, nous répétâmes le final puis, jugeant que tout était en place nous prîmes un repas en commun. Nous étions aux petits soins avec nos hôtes.

18 heures 30, Bertrand jette un œil dehors. La cour de la salle Espérance qui pour ce soir portait bien son nom, se remplit……..

La suite dans notre prochaine gazette

Open AIR – L’alsace 2013-07-01

Le mot de Juillet et Aout 2013

Bien chers lecteurs,

campagneCa y est ! C’est l’été. En-fin ! L’astre du ciel chante et les oiseaux brillent enfin de tous leurs feux. Enfin, cela réchauffe nos cœurs. En ce qui nous concerne, notre mois de juin fut bien rempli et nous fûmes très occupés dans l’hexagone, en Belgique où nous avons retrouvé nos amis de Ligny et à Monaco où nous étions invités pour une soirée privée. Quelques mots viendront égayer notre journal et relater ces événements dont nous nous régalons.

Mais aussi, depuis notre mémorable prestation à Uffholtz, devant le tout Uffholtz réuni, l’hiver dernier, j’avais envie de préparer un numéro dédié au train, cette arme cher à Jean-François, lui-même ancien « tringlot ». C’est chose faite puisque dans ces quelques pages, vous trouverez la lettre de baptême du train ainsi qu’une rubrique historique spécialement dédiée. J’ai pris le temps d’éplucher toute la correspondance de not’Sire et mise en ligne depuis des années pour finir par trouver ce que je cherchais.

Lire la suite de l’article

Voir la gazette N°89

Le mois de juin

DES GROGNARDS QUI VOYAGENT

 

Un mois de juin bien rempli pour la Batterie des Grognards de Haute-Alsace qui, sous la présidence du dynamique Gérard WEYER, ont traîné leurs guêtres en Belgique, à Monaco et à Canjuers dans le Var.

ligny 1-6-13_24Tout d’abord et pour la troisième fois, nos amis belges avaient souhaité que les grognards alsaciens fassent entendre les accents de leurs mâles tambours dans la plaine de Ligny pour commémorer le 198e anniversaire de la bataille qui se déroula dans ce petit village en 1815. Ce fut la toute dernière victoire du 1er Empire, deux jours avant le désastre de Waterloo. Ce faisant évidemment nous nous sommes simplement souvenus qu’il fait quand même bon vivre en Europe aujourd’hui.

monaco 5_6_13-gmonaco 5_6_13-n

Quelques jours plus tard, en pleine semaine, c’était au tour de la société « Ernts & Young » de faire appel à nos grognards afin d’animer une soirée de gala du » World Entrepreneur Of The Year 2013  » sur le rocher, au bord de la Méditerranée. Connus de haute réputation et de haute renommée, ils avaient eu l’honneur de jouer face au palais princier lors de la relève de la garde où ils ne passèrent pas inaperçus. Cette fois, ils se sont vus offrir une nuitée au « Monte-Carlo Bay ».

  -

15-6-13 canjuers_0315-6-13 canjuers_19Enfin, c’est le 3e RAMa qui souhaitait que nos tambours alsaciens puissent résonner sous le soleil de Canjuers afin d’animer leurs journées portes-ouvertes et, tout comme à Brive-la-Gaillarde, les militaires ne furent pas déçus et ne tarirent pas d’éloge sur la tenue et la discipline de notre petite troupe…de civils.

-

—–

—–

——

open_air_A5_versoPour terminer, ce sera le 29 juin prochain à 18h30 à Uffholtz que cette fois la Batterie des Grognards de Haute-Alsace avec l’aide de l’AGSEU et du Foyer st Erasme organise un open-air concert unique. A l’affiche, on trouvera la Fanfare des Tirailleurs d’Epinal, le City of Basel Caledonia pipe band , les Cors de la Taute Thur et la Batterie des Grognards de Haute-Alsace. Un programme unique comme savent si bien le faire nos grognards. Entrée : 6€ pour les plus de 12ans.

Renseignement sur le site : cliquer sur l’affiche.

 

Anachronismes et conformité : vaste programme !

Comme l’indique ce titre, le nouvel article des Grognards de Haute Alsace porte sur la chasse aux anachronismes et la recherche de la conformité, dans les groupes musicaux qui ambitionnent de reconstituer une page de notre histoire. Cette activité est un art difficile lorsqu’elle touche à la période du 1er Empire, riche et plutôt complexe sur son aspect uniformologique. Elle devient ardue lorsqu’il s’agit d’y joindre le rythme et la musique d’une époque déjà éloignée, ne comportant pas ou peu de traces écrites pour ce qui concerne les tambours. La Batterie des Grognards de Haute Alsace qui reconstitue la célèbre batterie du 1er régiment de Grenadiers à pied de la Garde impériale www.tambours-bgha.org , n’a donc pas choisi la facilité. Cette préférence a été guidée par notre instrument de prédilection, lié à cette époque au cours de laquelle le tambour français connu son apogée, par le nombre de musiciens. Ce choix tient aussi à la mémoire et au respect dû à nos aïeux qui parcoururent à pied et au son de cet instrument vieux de mille ans, toute l’Europe.

ac01

lire la suite de l’article

Bicentenaire de la bataille de la Bérézina à BRIVE la Gaillarde.

 

berezina 00

Cliquez sur la photo pour rejoindre le site « Brivmag » relatant cette cérémonie

Il y a deux cents ans, les 26, 27 et 28 novembre 1812, se déroulait une bataille épique aux Cosaques de Koutousov sur les bords de la Bérézina. Cette bataille fut réellement une bataille rangée où le soldat français montra toutes ses qualités de valeur et d’abnégation. Le passage du fleuve Bérézina eut lieu à Studianka en fait mais c’est le nom de Bérézina qui entrera dans les mémoires. En réalité, le point de passage sera l’endroit où les forces en présence tant russes que françaises, terriblement éparpillées, vont se regrouper et livrer bataille, une vraie bataille.

 

Lire la suite de l’article et voir les photos

 

Jubilé Impérial à Rueil Malmaison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 14, 15 et 16 septembre derniers, la Batterie eut l’honneur d’assurer une bien belle prestation en la bonne ville de Rueil en compagnie d’autres troupes plus fringantes les unes que les autres, fantassins ou cavaliers, lignards ou officiers chamarrés. Nous marchâmes sur les traces de nos aieux là où l’Empereur Napoléon 1er eut l’heur de demeurer, le tout sous la houlette d’une pimpante hussarde qui nous accompagna tout au long de ce magnifique week-end et répondant au prénom de Gaël.

Campagne – Officier de guérite… Oui mais, à Malmaison !

           

Les Tambours de la BGHA vous proposent

Pour vos inaugurations, fêtes, manifestations ou cortèges, le charisme de notre groupe vous enchantera par son répertoire éclectique passant d’un programme stricte du 1er Empire à des morceaux contemporains, à plusieurs voix de tambours, voir différents types de tambours et grosse-caisses.

Pour vos cérémonies officielles, prises d’armes, commémorations patriotiques ( 11 novembre, 14 juillet),nos vous proposons :

- toutes les sonneries réglementaires françaises, jouées au clairon et aux tambours,

- « La Marseillaise » chantée à capella, à 3 voix.

Vous organisez une commémoration ou une reconstitution historique ?

Faites confiance à notre réputation et à notre répertoire très varié des Batteries Napoléoniennes, jouées avec fifres et tambours. Bien entendu, ce répertoire est interprété dans la tenue du 1er Régiment des Grenadiers à pied de la Garde Impériale.

Pour toute demande tarifaire, contactez notre président: Il vous communiquera nos conditions de participation qui ne sont pas gratuites (les instruments, les uniformes, le transport, l’hébergement, la restauration et la qualité ont un coût. Des groupes musicaux plus ou moins approximatifs pratiquent quant à eux la gratuité et livrent en retour aux spectateurs, des prestations  de même niveau: Ce n’est  pas notre vocation.)

Les déplacements se font par nos propres moyens à l’intérieur de notre département ( Haut-Rhin.) Pour tous les autres départements ou pays, le transport se fait en autocar organisé par nos soins.

Vous hésitez encore ?

__________________________________________

 

 

 

 

Les vidéos de jft886 sur Dailymotion

 

août 2014
LMaMeJVSD
« juil  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Copyright © 2010 Origin Info System.