Bâle 17 juillet

Echo de Campagne – gazette n91

 

Le toutou de Bâle juillet 2013

 

Pour une fois, les grognards n’avaient pas trop loin à aller puisque c’est à Bâle que nous étions invités pour participer à la parade du Tatoo local, traditionnel maintenant.

Il faisait incroyablement chaud en ce début de mois de juillet. Les bergeronnettes, les hirondelles et les martinets avaient conclu la trêve de la chaleur, les cigales chantaient l’hymne au soleil et le thermomètre tutoyait allégrement les 40° Celsius. Mais nous choisîmes quand même de nous montrer en tenue impériale. Après tout, il y aurait au bas mot près de 120 000 spectateurs dans les rues. Ils n’étaient pas venus pour nous voir défiler en pyjama de quartier.

Nous avions rendez-vous à Neuve-Maison, au pays d’Alex qui fut pour l’occasion le grand organisateur de la prestation. C’était dans la salle communale, mise à notre disposition, que nous nous changeâmes

 bgha_ec_n91_bale-01

Nous prîmes ensuite les transports en commun pendant un petit quart d’heure. Pour rejoindre le centre ville bâlois, nous troquâmes notre car de star pour un bus de la plèbe. A Bâle, nous fûmes pris en charge par un animateur qui nous emmena sur une grande place dont j’ai oublié le nom guttural. Déjà la foule envahissait les trottoirs.

 bgha_ec_n91_bale-02

Nous, nous convergions vers notre lieu de rendez-vous au travers de ruelles splendides et colorées que je découvris pour l’occasion.

A destination, déjà attendaient quelques centaines de musiciens composant des dizaines de groupes venus du monde entier. Mon dentier, d’ailleurs, et ma bouche en faisaient des ronds de chapeau tant le spectacle était haut en couleur. Les grognards et leur uniforme ne passèrent pas inaperçus au milieu de tant d’autres, surtout des britanniques. Et il faisait chaud, très chaud, mais nous tînmes bon. Il suffisait de ne pas y penser et de boire abondamment. Pour cela, l’eau était distribuée à volonté. Gérard en ambassadeur de la batterie dispensait, ça et là, nos cartes de visite. Parleur avenant et toujours souriant, il connaît la limonade quand il s’agit de promouvoir la BGHA.

bgha_ec_n91_bale-03

Au milieu de cette foule bigarrée, quatorze heures tapantes, toutes les troupes se mirent en place comme un seul homme. Puis un ordre vint d’on ne sait où et toutes ces femmes, tous ces hommes apathiques sous la canicule de juillet commencèrent à se remuer. Quelques minutes plus tard, ce sera pour quelques kilomètres de parade que tous les musiciens s’ébranlèrent au milieu de milliers de spectateurs. « Non ! Eric, non ! Pas se branl… ! »

 bgha_ec_n91_bale-04

Les places de chacun avaient été attribuées. Nous, nous étions en huitième position, juste derrière les sapeurs-pompiers de Paris par exemple. Il ne fallut pas longtemps pour coordonner l’action de ces centaines de figurants. Ce doit être là, une émanation de la précision toute suisse, j’imagine. Puis, le coucou ayant chanté, les premières notes se firent entendre. Alain leva sa canne de tambour-major et lorsqu’il la ramena à lui, nos tambours résonnèrent d’un seul son, d’une seule cadence. Les rues suivaient aux rues et les badauds aux badauds, venus pour certains de très loin pour assister à ce véritable cortège de noces princières. Nos compatriotes se faisaient remarquer gentiment surtout après le passage des sapeurs-pompiers. Un peu de leur aura rejaillissait sur nous qui les suivions. D’autres nous lançaient joyeusement des « Fife la France ! » de circonstance. Quatorze litres d’eau plus tard, nous prîmes un peu le vert et nous nous retrouvâmes ensemble. Nous nous débraillâmes et nous mîmes à l’aise jusqu’à ce qu’Alain manda qu’un morceau soit exécuté sur la place publique.

A l’issu, nous prîmes le chemin de retour vers Village-Neuf, comme nous étions venus : en bus. Puis nous rentrâmes chez nous comme nous étions venus avec beaucoup de sueur en moins et des souvenirs en plus.

Campagne

 

 

 

 

 

Les vidéos de jft886 sur Dailymotion

 

mai 2017
LMMJVSD
« Jan  
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Derniers articles publiés

Articles les plus lus

Copyright © 2010 Origin Info System.